SOUTENEZ MAGDI

Hello,
pour ceux qui sont loin, on lance aussi une souscription sur HelloAsso, Comme vous le savez on a pas de subventions, et c’est grâce aux livres que vous achetez qu’on peut payer les auteurs et faire des ateliers. Merci pour votre soutien.

Capture d_écran 2018-11-18 à 01.02.46Pour commander le livre, c’est ici : https://www.helloasso.com/associations/dessins-sans-papiers/collectes/soutenez-magdi-commandez-son-temoignage-livre-1-darfour
Vous pouvez aussi le commander directement en nous écrivant à : dessinssanspapiers@gmail.com (12+3 euros).

Et on vous attend avec Magdi Hagar le 23 NOV à la librairie L’hydre à Mille Têtes à Marseille à partir de 19 h :: https://www.facebook.com/events/2321601388126751
et le 29 NOV, 18h, à la librairie Le Monte en l’air à Paris :
::: https://www.facebook.com/events/251094285572676
dites nous si vous venez et ptg ))
à bientôt 

Nos livres sont également présents dans ces librairies :
Le Monte en l’air (Ménilmontant)
Galerie Arts Factory (Bastille)
Philippe Le Libraire (Republique)
Zenobi (Malakoff)
L’ilôt Pages (Malakoff)
Vent d’ouest (Tour Lu à Nantes)
Les bien aimés (Nantes)
Mystérieuse librairie (Nantes)
L’Hydre aux mille Têtes (Marseille)
La Bande Dessinée (Lyon)
Eureka Street (Caen)

 

https://www.helloasso.com/associations/dessins-sans-papiers/collectes/soutenez-magdi-commandez-son-temoignage-livre-1-darfour

LIVRE 1 : DARFOUR

 

Capture d_écran 2018-10-18 à 11.35.08

« Je suis au bord du monde avec les oiseaux ».

« Livre 1 : Darfour » regroupe un ensemble de 100 dessins réalisés par Magdi Hagar, jeune réfugié soudanais depuis son arrivée en France. Ils dénoncent les attaques menées sur les populations civiles du Darfour par les forces du président Omar el-Béchir, condamné pour génocide par la Cour Internationale de Justice de La Haye.

Postface de Abdelaziz Baraka Sakin, auteur du «Messie du Darfour», (ed. Zulma).
115 pages, dont 100 dessins en couleurs, imprimés sur papier recyclé.
Texte en français et en anglais, 15 euros. 
ISBN 978-2-9563438-2-0. 15 euros.

DSP_MAGDI HAGAR_COM Head1

 

L’HISTOIRE

Nous avons rencontré Magdi Hagar en 2016 lors d’un atelier sur le camp de la Halle Pajol à Paris. Pendant 2 ans, il a dessiné sa vie au Darfour avant et après la destruction de son village en 2008. Dans ce livre, il raconte les attaques menées par les groupes de Janjawids, armés par le gouvernement de Khartoum pour le contrôle des terres au nord du pays. Un conflit qui a fait plus de 300 000 morts et 2,7 millions de déplacés, pris en étau entre les groupes rebelles, et les forces de Omar el-Béchir.

Sans nouvelle de sa famille, Magdi a vécu trois ans dans le camps de déplacés de Zam Zam, qui comptait 44 000 personnes en 2011. Il est arrêté par des militaires en octobre et accusé de fréquenter des membres de l’Armée de Libération du Soudan (MLS). On le torture pendant deux jours, avant de le relâcher. Menacé, il part vers les montagnes à Beridik, où il vit 4 ans avec des bergers, avant que la région soit bombardée à son tour. « En haut, il y avait des hélicoptères, en bas des chars de combat et des hommes armés. » Magdi fuit à Moudjwar, un village près du désert, qui est attaqué en octobre 2015. Il en réchappe encore et parvient à rejoindre la Libye.

Après 6 mois passés à travailler dans une ferme 12 h/j pour 300 euros par mois, Magdi se fait kidnapper par de faux policiers et séquestrer un mois à Sabratah, dans un hangar où une cinquantaine d‘exilés attendent qu’on payent leurs rançons. Deux amis arrivent à réunir l’argent pour le libérer. «Je ne pouvais pas rester en Lybie. Retourner au Soudan, impossible.» Le 7 juin 2016, Magdi monte à bord d’un zodiac qui est repéré après deux jours de dérive, par le bateau de SOS Méditerranée.

Magdi Hagar vit aujourd’hui à Marseille. Sa demande d’asile a été refusée par L’OFPRA. Le recours qu’il présente auprès de la CNDA, La Cour Nationale du Droit d’Asile, est sa dernière chance.

DSP_MAGDI HAGAR_COM Head2

 

RENCONTRE AVEC MOHAMED AKA MICKEY LE VIEUX

20180417_220347_

Mohamed Ndepe Tahar est un jeune camerounais qui habite à Nantes. Mineur isolé, devenu majeur en France, son livre, « Le Journal de Mickey le Vieux », est son carnet de route de Douala  jusqu’à Nantes.

Pour écouter son interview avec Edouard Baer sur radio Nova https://www.youtube.com/watch?v=dlbx1IXJOT4
https://www.nova.fr/podcast/plus-pres-de-toi/plus-pres-de-toi-le-podcast-du-23-mai
Pour le soutenir et commander son livre, écrivez-nous à
dessinssanspapiers@gmail.com (15e + frais de port)

Capture d_écran 2018-06-15 à 23.07.24


Salut Mohamed, comment tu veux te présenter ?

Je m’appelle MOHAMED TAHAR NDEPE. Je suis né le 12 janvier 2ooo a Pouma au CAMEROUN fils unique a ma mere et d’un père inconnu éléver par ma Grande-mère maternelle famille de 8 petits fils tous orphelin éléver dans une maison sans eau mai avec électricité dans se petit village ou j’ai fréquanté le lycée de Pouma dans les conditions défavorables faute de moyen financié Aujourdhui jai 18 ans je vis a Nantes dans un squat au chantier naval  j’aime la musique et le theatre le sport est ma passion le tennis la lecture.

Il vient d’ou ce surnom de Mickey le Vieux ?

 »Vieux » c’est le surnom que ma grand-mere m’avait donné depuit ma naissance pasquelle voulais qu’une personne ressamble a son père qui sappelais le « Vieux capable »  le fondateur de la famille Ndepe marier a 16 femmes ancien gouverneur et qui fut lhomme le plus important de notre famille et comme elle ne voulais pas perdre ces trasse donc elle me donna ce nom en memoir de lui Plus tard j’ai pris le pseudo de Mickey le Vieux qui était mon petit sobriquais quand je frequantais le lycee de Pouma jaimai la bandes dessinée des Picsou Donald ‘ Dingo et Mickey que jachétais au marchant de journaux tout le temps ou parfoie j empretais a la bibliothèque de mon lycée Mickey etais le personnage principal vu quil etais le plus marrant et courageux de leur groupe un jour ou jécrivais son nom derriere mon mayo de sport en disant a mes camerade de classe de mappeler desormais Mickey et cetais caller ainsi.

Capture d_écran 2018-06-15 à 23.07.37

Capture d_écran 2018-06-15 à 23.08.06

Pourquoi tu as quitté le Cameroun ?

apret les décès de ma grand-mère javais plus de soutien’ jai pas eu dautre choix que de quitée mon village pour douala. apres de mois dans la rue sans argent, jai rancontré Labré, un ami qui sapretais a saventurer pour lalgerie, il me disait que laba il y avait du travail j’ai décide de le suivre Mais en Algérie, nous avons ete arrete par la police on ne pouvais pas rester et on na continue la route ver leurope et la france

Pourquoi tu as fait ce livre ?

J’ai dessiné et ecrit afin de raconte au gens se qui passe sur la route les trafics et risque et les situasion que les autre mineurs et personnes vivent et que un jour je puisse offrire ce livre et raconter cet histoire a ma famille et faire honneur a ma grand -mere que j’ai tan aimée

Capture d_écran 2018-06-15 à 23.05.26

Capture d_écran 2018-06-15 à 23.06.34

De quel passage du livre tu voudrais parler ?

Le passage dont je voudrai parler cest les pire moment que j’ai passé dans la foret de Nador au Maroc cet souffrance que j’ai enduré laba ou nous mangieons les reste de nouriture que les habitans jetais et la manche qu on faisait pour survivre en courant chaque jour avec les millitaire qui nous poursuivaient dans la foret. J’ai vu des hommes tombant du haut des fallaise ou d’autres tué par baston par les militaires marocains. En ecrivant se livre j’ai voulu dire ce se passe  devant cest 3 barriere de 7 mètres de haut à la frontière avec l’espagne. cest au pied de cest trois barrieres que jai perdu mon ami Labre et je lui dedis ce livre.

Capture d_écran 2018-06-15 à 23.06.48

Capture d_écran 2018-06-15 à 23.05.51

Qu’est ce que tu voudrais dire sur la situation des mineurs isolés ici ?

en france on ma dit il ya une loie pour proteger les mineur isoler etranger je suis arrive en france a 16 ans avec un certificat de naissance et mes document scolaires  malgre mes document que javais il non pas reconnu ma minaurité il a falut un recoure pour que jai droit a une protection qui na que duree que deux mois et je suis pas le seul dans cette situasion il ya na dautre comme moi qui sont des jeunes de 15 ans 16 ans 17 ans qui devrais etre protegés

34463160_173453513331342_8139976578072313856_n

Comment ça se passe à Nantes ?

apret ma reconnaisance pour deux moi on m’ a relacher a la rue je suis partie squatter la faculte de Nantes au château du tertre où nous etions avec dautre migrans et mineurs isolers aidés par lassociasion du gazprom et certain etudients presque deux mois apres on na ete expulse par le CRS au mois de mars et lassociation du gazprom nous trouva un autre logement dans un batiment à Brea au chantier naval ils nous aident avec le nesseaire nouriture et autre pour linstan on tien mais on ne sais pas combien de temps on va rester. la situasion est difficile dans la ville

Qu’est ce que tu aimes ici ?

Ici jaime tout me balader dans les tramway tout la journée aller dans les centre commerciaux decouvrire les nouveaux lieux et le bon soleil quil ya en été dans les pays de la loire en bretagne  et surtout lodeur du petit matin ou parfoie je vais passer la plus par de mon temps au bord de la loire. jaimerai que ma situasion sameliore enfin detre plus occupe et reprendre mes etudes

20180525_180348_

Tu as un message pour les jeunes qui veulent faire la route ?

la reusite cést comme un coup de chance comme tu peux arriver ou pas seul le courage et le risque et le coeur daffronter les danger et obstacle pasquil yen a plein mais la reussite ne vient pas du bout des doigts mais du coeur qui ne risque rien na rien a chacun de voire avent de sangagé

Comment tu vois la suite ?

mes projet c’est dabord avoire une éducation comme le reste des ados  cest le seul reve que jai pour l’intants

20180525_233153_